Stationnement

Stationnement sur voirie

Zone proche du centre

⇒ horodateur

Zones périphériques

⇒ zone bleue avec apposition d’un disque de stationnement – Vérifier à l’entrée du parking ou de la rue le temps autorisé

Lieu de distribution des disques aux accueils de :

  • la Police Municipale
  • la Mairie
  • l’ Office de Tourisme
  • les caisses des remontées mécaniques
  • l’Ecole de ski du Jaillet

Consulter la brochure

Zone Centre-ville : 253 places standard, 10 places PMR et 7 places pour les livraisons.
Zone du Palais des Sports : 50 places et 3 places PMR.
Zone périphérique : 455 places et 13 places PMR.
Zone bleue : 115 places et 1 place PMR.

Les stationnements souterrains et clos relèvent, de la « Régie des Parkings », sous le régime d’un SPIC.
Le stationnement sur voirie dépend de la régie des «Horodateurs», sous le régime d’un SPA.

Les agents des parkings assurent également la surveillance et l’entretien technique des bornes escamotables d’entrées et de sorties de la zone piétonne du centre-ville :
– Rue Charles Feige : entrée
– Rue du Général Muffat de Saint Amour : entrée
– Rue Saint François : sortie
– Rue d’Arly : entrée
– Rue Comte de Capré : entrée
– Rue Ambroise Martin : entrée et sortie
– Rue Monseigneur Conseil : sortie
– Quai du Prieuré : sortie
– Place de la Résistance : sortie

La régie des parkings est équipée d’un jalonnement dynamique indiquant les places disponibles.

Afin de réduire le temps de recherche d’une place, la régie compte 13 mâts, dotés de panneaux dynamiques (32 caissons), implantés sur les différents axes routiers dont le principal objectif est l’affichage des places disponibles dans chaque parking.
Ces panneaux lumineux servent également à afficher des évènements : manifestations, marché hebdomadaire, incidents… Ces messages sont enregistrés par les agents des parkings.

Megève Parkings

Les territoires ont besoin d’infrastructures pour améliorer leur accessibilité et développer leur économie. C’est pourquoi, la municipalité à travers la régie municipale des parkings a conforté son positionnement en matière de stationnement dans l’objectif d’offrir à l’ensemble de ses usagers un stationnement adapté à leur besoin.
Elle a mené une véritable politique de stationnement, tendant d’une part à développer des zones à fort potentiel notamment par l’ouverture du parc « Palais 2 », d’autre part à renforcer et
optimiser son analyse économique, modélisation des trafics, flux, évolution dans la durée et dans les cadres réglementaires.

Cette politique a conduit la régie à ajuster ses tarifs afin d’assumer ses responsabilités financières et opérationnelles dans la réalisation de ses investissements, comme la réhabilitation du  parking du Casino. Elle a dû également faire face aux obligations de mise aux normes légales, (renforcement en terme de sécurisation des transactions bancaires dite « bulletin 13 », tarification par pas de quinze minutes).

C’est ainsi, en répondant aux exigences du rôle de service public, que la régie mobilise ses agents pour faire fonctionner, dans les meilleures conditions, ses équipements et structures. Elle a ainsi
comptabilisé plus d’1 million de passages dans les parcs clos et couverts au cours de l’année 2016.
Parallèlement, et toujours dans un cadre législatif, en vue de la mise en application au 1er janvier de 2018 de la loi dite « MAPTAM, Modernisation de l’Action Publique Territoriale et d’Affirmation des Métropoles », la régie doit, au cours de l’année 2017, étudier, analyser et élaborer une nouvelle politique de stationnement aérien. Cette dernière s’intégrera dans la  dépénalisation du stationnement payant sur voirie tel que le défini l’article 63 de la loi du 27 janvier 2014 citée au-dessus. Cette période de réflexion permettra d’aborder et de s’ouvrir aux nouvelles technologies et fonctionnalités à travers des applications mobiles pour un affinement de la gestion globale du stationnement.

Toutefois, la régie souhaiterait principalement poursuivre un programme de réhabilitation des parcs (rénovation des ouvrages et aménagement des espaces) en adéquation avec les mesures législatives notamment en terme d’accessibilité, pour asseoir la pérennité du service.

3 Parcs clos en surface

• Le « Palais 1 » de 264 places, avec barrières automatiques aux deux entrées et deux sorties; comprenant 5 places PMR, en accès direct au Palais des Sports et des Congrès
• Le « Palais 2 » de 125 places avec barrières automatiques à l’entrée et à la sortie; comprenant 2 places PMR, en accès direct au Palais des Sports et des Congrès
Mis en service au 1er octobre 2015, ce parc est venu renforcer l’espace de stationnement de la zone centrée autour du Palais des Sports et des Congrès. Cette réalisation a nécessité un agrandissement de la base de stationnement initiale et un aménagement en génie civil (création d’un réseau d’eau pluviale avec matière stabilisante en surface).
• L’ « Autogare » de 100 places, avec bornes escamotables à l’entrée et barrière automatique en sortie comprenant 21 places réservées au bus et 2 places PMR (accessible jusqu’à fin Août 2018)

5 Parcs souterrains

• Le « Casino » de 310 places sur 2 niveaux, avec barrières automatiques aux deux entrées et à la sortie ; comprenant 4 places PMR, en accès direct sur la zone piétonne
• L’« Office du Tourisme » de 200 places sur 3 niveaux, avec barrières automatiques en entrée et sortie ; comprenant 4 places PMR, en accès direct sur la zone piétonne
• Le « Village » de 294 places sur 2 niveaux, avec barrières automatiques en entrée et sortie ; comprenant 2 places PMR, à l’extérieur de la zone piétonne
• « Rochebrune » de 396 places sur 5 niveaux, avec barrières automatiques aux 2 entrées et 3 sorties ; comprenant 12 places PMR, en accès direct au téléphérique de Rochebrune
• « Mont d’Arbois » de 297 places sur 3 niveaux, avec barrières automatiques en entrée et sortie ; comprenant 6 places PMR, en accès direct à la télécabine du Mont d’Arbois

En savoir plus